Normes de la publicité

Il y a 50 ans, le Code canadien des normes de la publicité a été créé.

Depuis, il a évolué pour s'adapter aux nouvelles technologies, néanmoins la ligne directrice est toujours la même : assurer au public une publicité de qualité fondée sur des faits véridiques.

Les normes canadiennes de la publicité constituent le principal organisme d’auto-réglementation indépendant de l’industrie de la publicité, dont la mission est de susciter et de maintenir la confiance du public dans la publicité. En 2012, 1 310 plaintes de consommateurs à l’encontre de 1 057 publicités – soit une baisse de 28 % par rapport à 2011. De toutes les plaintes reçues, 116 concernant 87 publicités ont été retenues par le Conseil canadien des normes. Au cours de la dernière décennie, NCP a observé un changement important dans la nature des préoccupations qu’ont les consommateurs face à la publicité. Le ralentissement économique et l’incertitude liée à l’emploi continuent de peser lourdement sur les consommateurs; ceux-ci sont devenus plus sensibles aux coûts et examinent la publicité d’un œil plus critique. Il en résulte clairement une hausse mesurable du nombre de plaintes à l’encontre des publicités qui sont inexactes ou trompeuses. En revanche, on observe une baisse correspondante du nombre de plaintes à l’encontre de publicités que les consommateurs jugent offensantes ou de mauvais goût.


Le Conseil du NCP surveille et traite les plaintes des consommateurs et des publicitaires advenant une irrégularité en :


  1. Véracité, clarté, exactitude
  2. Techniques publicitaires déguisées
  3. Indications de prix
  4. Appât et substitution
  5. Garanties
  6. Publicité comparative
  7. Témoignages
  8. Déclarations de professionnels(les) ou de scientifiques
  9. Imitation
  10. Sécurité
  11. Superstitions et frayeurs
  12. Publicité destinée aux enfants
  13. Publicité destinée aux mineurs
  14. Descriptions et représentations inacceptables


Toute plainte reçue fait l’objet d’un examen préliminaire et un accusé de réception est acheminé à chaque personne qui s’est plainte d’une publicité apparemment inacceptable, compte tenu des normes publicitaires. Ce qui permet de décider si une publicité doit faire l’objet d’un examen, de la part du Conseil, n’a rien à voir avec le nombre de plaintes reçues. La question fondamentale est la suivante : une publicité, qu’elle fasse l’objet d’une ou de plus d’une plainte, semble-t-elle contrevenir au Code?


Pour plus d'informations : http://www.adstandards.com/fr/index.aspx




révisé par Caro






Annie - LaGraphiste

Directrice artistique et graphiste depuis 1997, entrepreneure à plein temps depuis 2001, LaGraphiste enr. Annie Mc Clure se définit comme une artiste multidisciplinaire. Amoureuse du design publicitaire et de la programmation de site web, elle fera tout en son pouvoir pour vous assurer un service haut de gamme à des prix compétitifs. 

QR Contact 




Courriel
La publicité c'est dans notre nature. conception design, multimédia, production et buzz marketing